Chauffe et Traitement du saphir

 

Chauffe du saphir

 

Sortis de terre, la plupart des saphirs sont d’une couleur très pâle et sont généralement très inclus. On peut néanmoins les rendre plus attrayants grâce à une simple chauffe. Il suffit pour cela de placer les saphirs bruts dans des fours à une température de 1 300 degrés. Les inclusions se dissipent alors dans le saphir qui gagne en pureté. La couleur elle aussi s’intensifie et s’uniformise.

Sans cela, la majorité des saphirs ne serait pas utilisable en joaillerie. Seuls de rares saphirs sont naturellement purs et colorés à la fois. La chauffe est donc considérée comme une technique d’embellissement naturelle et nécessaire. Les saphirs non-chauffés se négociant à des prix plus élevés, elle doit néanmoins être précisée sur le certificat gemmologique qui vous sera délivré lors de l’achat.

 saphir chauffe

A gauche, un lot de saphirs bruts chauffés. A droite, un lot de pierres non-chauffées

 

Traitement du saphir

 

Comme c’est le cas pour leurs cousins les rubis, certains saphirs de basse qualité sont traités afin d’en améliorer la couleur de façon artificielle. Pour cela, les producteurs placent les saphirs bruts dans des fours à très haute température, environ 1 600 degrés, en y ajoutant des éléments lourds tels que le béryllium. Celui-ci donne aux saphirs des couleurs très intenses à tel point que l’on peut obtenir des couleurs qui n’existent pas à l’état naturel.

Un grand nombre de saphirs orange sont ainsi des saphirs traités. Ce type de traitement n’est en aucun cas toléré par les négociants sérieux. Les pierres ayant subi une telle chauffe ne sont plus considérées comme naturelles. Déceler ce type de traitement n’est pas chose aisée. Vous devez donc exiger un certificat indépendant et reconnu lors de l’achat de votre saphir. Seul ce certificat vous garantira le caractère naturel et non-traité de votre gemme.

 

Vous ne trouverez chez nous que des gemmes naturelles soigneusement sélectionnées qui vous seront délivrées accompagnées de leur certificat d’authenticité.