S'il vous plaît noter que nous mettons à jour notre site, donc certains problèmes peuvent apparaître pendant que vous naviguez.

Rubis

Formation du rubis

 

Lorsque les forces terrestres modèlent les roches, les pressions et températures exercées sur elles sont telles que de nouveaux minéraux se forment. Ce phénomène est appelé métamorphisme. A l’exception des rubis thaïlandais et cambodgiens qui se forment dans le magma, c’est ainsi que naissent tous les rubis.

 

Néanmoins, pour que cela soit possible, deux éléments sont impérativement requis. Il faut tout d’abord que la roche mère soit riche en Silicium et en Aluminium. Typiquement, la composition de cette roche est Al2SiO5.

 

C’est à cette seule condition qu’elle pourra peut-être abriter du rubis ou du saphir (ces deux pierres appartiennent en effet à la même famille, les corindons, seule la couleur détermine le nom).

formation rubis

 

Le deuxième point crucial dans la formation du rubis est la présence de Chrome. C’est lui qui va donner sa couleur au rubis. Au cours du temps, l’intrusion de magma pauvre en Silicium dans la roche mère permet aux différents éléments de se combiner afin de donner naissance à du corindon Al2O3, et grâce au Chrome, du rubis Al2O3Cr3. Les gemmes remontent ensuite lentement vers la surface de la terre.

 

rubis brut mogok

Malheureusement, la majorité des rubis ainsi créés est inexploitable en joaillerie, du fait de leur couleur, qui va du brun rougeâtre au rouge violacé, ou de leur pureté souvent médiocre.

 

Les spécimens purs et intenses en couleur sont en effet rarissimes. Les rubis utilisables en joaillerie représentent moins de 1% des pierres extraites.

 

Il est bon de préciser qu’au cours de ce long et difficile processus, d’autres gemmes très prisées se forment elles aussi : le péridot et le spinelle.