S'il vous plaît noter que nous mettons à jour notre site, donc certains problèmes peuvent apparaître pendant que vous naviguez.

Diamant

Types de gisements

 

Il existe deux types de gisements de diamants qui ont tous deux la même origine : les pipes kimberlitiques. Ce nom désigne les anciennes colonnes magmatiques contenant de la kimberlite ; roche qui protège le diamant lors de sa remontée vers la surface. Bien qu’elle n’abrite pas nécessairement de diamant, elle est le meilleur indicateur de sa présence.

 

Lorsque ces pipes sont riches en diamant, elles sont appelées gisements primaires. Ce sont eux qui marquent l’emplacement des mines. Ils ne sont cependant que la résultante de l’érosion. Sans elle, ces gisements seraient impossibles à atteindre. En effet, une fois les volcans éteints, les éléments naturels les érodent lentement.

 

Les diamants sont alors emportés sur les flancs de la montagne puis dans les rivières. Ces gisements, aussi appelés placers alluvionnaires, sont dits secondaires. Dans certains cas, lorsque le débit des rivières est important, les diamants peuvent être emportés jusque dans l’océan, on parle alors de placers marins.

 

Par conséquent, l’exploitation des gisements primaires est beaucoup plus rentable, puisque concentrés dans des superficies moyennes de 10 hectares. En comparaison, les gisements alluvionnaires du Congo s’étalent sur plus de 1 500 hectares.

 

C’est aussi pour cette raison que les gisements alluvionnaires sont connus depuis plus de 2 000 ans, tandis que le premier gisement primaire a seulement été découvert en 1869 en Afrique du Sud.