S'il vous plaît noter que nous mettons à jour notre site, donc certains problèmes peuvent apparaître pendant que vous naviguez.

Diamant

Diamant d'Angola

 

C’est vers 1910 que la prospection et l’exploitation du diamant débutèrent en Angola. La plupart des gisements se situent au nord de la capitale, Luanda, à la frontière congolaise.

 

Ils existent plusieurs centaines de gisements de diamant en Angola, mais les mines y sont petites et peu prolifiques. Elles restent cependant rentables grâce à la qualité des diamants produits. Près de 80% de la production angolaise est en effet de qualité joaillerie.

 

Jusqu’en 1975, l’Angola produisait environ 2 millions de carats de diamant chaque année. Le pays connu par la suite une période de Guerre Civile qui dura 16 ans. Pendant cette période, la production légale était tombée à 300 000 carats par an, mais il est impossible d’estimer le volume de diamants extraits illégalement.

diamant angola

 

La guerre civile prit fin en 1991. Malgré une situation politique longtemps restée instable, l’Angola essaie depuis de se reconstruire. Les revenus générés par ses deux principales ressources, le pétrole et le diamant, jouent un rôle très important dans son rétablissement. Bien que le chemin à parcourir soit encore long, Luanda est aujourd’hui une métropole au taux de croissance impressionant.

 

La production actuelle de diamants est de 7 millions de carats par an, les principales sociétés d’exploitation minière ayant réussi, avec l’aide du gouvernement angolais, à enrailler la production illégale. L’Angola est ainsi membre du processus de Kimberley qui régit l’exportation du diamant dans le monde.