S'il vous plaît noter que nous mettons à jour notre site, donc certains problèmes peuvent apparaître pendant que vous naviguez.
Accueil > Nos pierres > Diamant > Choisir un diamant blanc

Diamant

Choisir un diamant blanc

 

Les différences de qualité d’un diamant à l’autre sont très fines et sont de fait difficiles à apprécier, même pour des professionnels. Il est primordial que l’expertise d’un diamant ait lieu dans les meilleures conditions. Pour ce faire, utilisez une lumière parfaitement blanche. Un spectre jaune ou une lumière halogène pourrait dissimuler certains défauts.

 

La Couleur

 

Le critère le plus important est la couleur du diamant. C’est elle, lorsqu’un diamant est correctement taillé, qui lui donne son éclat. Plus un diamant est blanc, plus il aura d’éclat.

Afin de percevoir la véritable tonalité de blanc d’un diamant, il est nécessaire de le retourner sur une feuille blanche. Les brillants ayant moins de facettes sur leur partie inférieure, le regard ne risque pas d’être faussé par l’éclat de la pierre. L’observation de la couleur doit se faire sous une lumière parfaitement blanche. Une lumière jaune fausserait votre jugement. évaluation diamant

 

Si vous désirez faire réaliser un bijou en or blanc ou en platine, préférez un diamant de couleur D à G. Une couleur plus basse pourrait dénoter avec la couleur du métal. Un montage en or jaune aura quant à lui tendance à faire paraître les diamants plus blancs qu’ils ne sont. Dans ce cas, vous pouvez choisir des pierres d’une couleur H à K.

 

La Taille

 

La qualité de taille est, avec la couleur, l’élément qui donne de l’éclat à un diamant. La taille d’un diamant est très normée, et ce afin d’en tirer l’éclat optimal.

 

Concernant les brillants ronds, trois critères existent:

 

  • Les proportions (ou Cut)

 

Elles sont classées de Unusual à Excellent. Seules les pierres de qualité Very Good ou Excellent confèrent au diamant un maximum de feu. Les diamants de qualité Unusual, Fair, Medium, et Good sont à éviter absolument. C’est pierres n’ont pas d’éclat.


finition diamant
  • Les finitions : symétrie et polissage


Comme leur nom l’indique, la symétrie s’attache à l’alignement des facettes les unes par rapport aux autres, tandis que le polissage évalue la netteté de la surface du diamant. Ces deux points ne sont pas cruciaux. Il est en effet nécessaire d’utiliser un microscope pour les apprécier. Des finitions Good n’impacteront pas la brillance du diamant. Dans la mesure du possible, choisissez tout de même des pierres de qualité Very Good. Les diamants aux finitions excellentes sont rares.

 

En ce qui concerne les tailles fantaisies (poire, émeraude, etc…), il n’existe pas de proportions aussi précises à respecter que pour les brillants. Une poire pourra être plus ou moins allongée et avoir tout de même un bel éclat. Seuls la symétrie et le polissage sont donc pris en compte. Dans ce cas, orientez-vous vers des diamants Very Good . Les qualités Excellentes sont très rares, surtout en ce qui concerne la symétrie.

 

La fluorescence

 

La fluorescence est souvent présentée comme un point de détail par les vendeurs indélicats. Elle peut pourtant avoir un impact très important sur l’éclat d’un diamant, ainsi que sur son prix. Certains diamants contiennent des atomes d’azote. Cet azote réagit à la lumière ultraviolet et donc à la lumière du soleil. Lorsqu’il est trop présent, le diamant prend alors un aspect laiteux bleuté qui casse son éclat.

 

Les degrés de fluorescence sont classés de None, pour les pierres n’ayant aucune fluorescence, à Strong pour celles où elle est la plus prononcée.

 

fluorescence diamant

 

Si votre diamant est de couleur D à G, les fluorescences None ou Slight (légères) sont conseillées. En revanche, les pierres Medium ou Strong manqueront cruellement d’éclat et subiront une importante décote. Pour les diamants de couleur H à K, une forte fluorescence aura au contraire tendance à les faire paraître plus blancs qu’ils ne sont en réalité. Dans ce cas, l’impact financier est moindre.

 

La pureté

 

C’est le paradoxe du diamant, la pureté est le critère le plus important dans la détermination de son prix, alors qu’elle est probablement le point le moins important lorsqu’il s’agit de son éclat.

 

En effet, les laboratoires sont tellement sévères dans leurs expertises que des puretés qui pourraient être considérées comme basses, n’enlèveront pourtant pas de brillance au diamant.

 

Ainsi, lorsqu’un diamant est destiné à être monté en bijou, une pureté SI1 est tout à fait suffisante pour que la pierre ait de l’éclat. Il n’est pas nécessaire de choisir une pureté supérieure à VVS2. Les inclusions y sont déjà très difficilement visibles à la loupe.

 

Les puretés VVS1 et IF sont avant tout des pierres d’investissement.

 

 

Pour finir, rappelons que vous devez exiger que le diamant qui vous est délivré soit certifié par le laboratoire GIA uniquement. Le numéro de certificat de ce diamant devra également être gravé sur son rondiste.

 

Accéder à notre catalogue en ligne